AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quête : Retrouver ma fille [PV : Elal-Mati-Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kentros
Non Rpgiste
avatar

Messages : 2

MessageSujet: Quête : Retrouver ma fille [PV : Elal-Mati-Alice]   Mer 30 Avr - 23:16

Cela fait quelques semaines que je tentais de chercher une quelconque aide pour retrouver ma précieuse fille. Il y avait quelques jours plutôt j'avais affiché quelques demandes, j'aurais préféré ne jamais user des affiches. Je ne sais pas sur qui je peux tomber. Alors j'avais opté sur le choix d'une récompense plutôt basse. Ainsi je pouvais m'assurer que les arnaqueurs ne viennent pas m'embêter. Ce que je redoutai, c'était les farceurs, j'espérai ne pas tomber sur de telle personne. Je recherchai exactement trois inconnus pour faire de la reconnaissance dans les îles de Rinkoh.

On m'avait déjà recommandé une jeune demoiselle qui appartenait au même clan que moi. Cela me rassura déjà, c'était un médecin. Elle pourrait être utile en tant que soutien, il fallait que je recrutais deux autres personnes. Des combattants de préférence... J'avais fixé le rendez-vous près des Ruines qui se situaient dans les îles de Rinkoh près de la mer. Je n'osai pas m'y aventurer, le danger qui émanait du lieu pouvait facilement nous faire vomir.

J'étais actuellement sur une barque me menant sur le lieu de rendez-vous. J'étais vachement en avance mais tant pis, il valait mieux que cela soit moi et non les autres. J'étais stressé... Comment savoir à l'avance qui allait se présenter. Et si, personne ne venait ? A part cette pauvre Kentros ? Je me sentirai alors mal pour elle, elle qui aura fait le chemin pour rien.

-Monsieur, vous voilà à destination. Je reviendrai vous chercher à l'heure prévu. Je vous laisse, je préfère ne pas rester trop longtemps dans ces lieux. A toutes, en espérant vous retrouvez vivant le vieux !

Je n'avais pas commenté le navigateur, j'avais simplement acquiescé d'un signe de la tête. Ce jeune môme était malpoli mais il avait accepté ma demande. Il ne fallait pas que je le contrarie, je serai drôlement embêté. Enfin, revenons à nos moutons !

Une fois tout le monde arrivait, je les dévisageai. Cela pouvait aller, mais une équipe entière de fille.. Avait-elle une chance de survivre dans ce lieu de barbare ? Mon regard croisait celui d'une jeune demoiselle habillé en rouge, son regard me glaça. Mes pensées, je les remaniai et je me disais que tout irait bien finalement. Il fallait que je sois de temps en temps égoïste non ? Je me raclai la gorge pour avoir la voix plus claire. Et d'une voix haute et claire, j'annonçai le but de leur venue.

-Merci bien d'avoir répondu à mon appel. Votre quête sera de retrouver ma fille. Elle est brune, des yeux bleues, pas très grande et elle est jeune. Elle est facilement reconnaissable je pense, c'est une elfe. Elle ne cache pas ses ailes, et elle ne sait pas voler. Elle doit se trouver ici, selon une source.. Si jamais vous avez une quelconque information à la place, je suis preneur évidement ! Ah bien sûr son prénom, elle se nomme Lily. La fin de la quête sera à 20 heures. Merci de votre aide qui que vous soyez.
Revenir en haut Aller en bas
Elal Hiranw

avatar

Messages : 4

Fiche de personnage
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Grade: Niveau 1
Exa: 0

MessageSujet: Re: Quête : Retrouver ma fille [PV : Elal-Mati-Alice]   Jeu 1 Mai - 0:16

Cela faisait déjà un an après mon bannissement. Depuis quelques temps déjà, j'ai commencé à faire des quêtes.. J'ai commencé aussi à perdre contact avec ma famille, mais qu'importe je n'ai été qu'une poupée jusqu'à présent.

Lorsque j'ai vu cette quête, je me trouvais au village Lokty, ayant eu vent de leurs spécialités culinaires. On m'avait confié, que leur meilleure cuisinière, Lily, avait disparue. J'ai cru mon corps et mon âme se décomposer à ce moment. Pour le bien de mon estomac, j'ai donc décidé de la retrouver. Je décidai donc de m'informer au mieux de ce qui aurait pu se passer. Je me rendis donc vers les panneaux d'affichages, et vis le prénom "Lily". Il n'y avait pas plus d'informations, mis à part la récompense plutôt basse..

Mais j'ai un léger inconvénient : je n'ai absolument pas le sens de l'orientation même avec une carte.. Par où passer ? Je ne le savais pas.. j'étais complètement perdue. Que faire ? Demander de l'aide ? J'ai encore une dignité.. mais si je continue comme ça je ne vais jamais arriver à l'heure, chose que je ne supporte pas... et puis l'imaginable dans ces moments là arriva.. un gros creux.

Retour au restaurant.. assise à une table.

-Que devrais je faire.. ? Je ne sais que faire.. Abandonner ma dignité et demander de l'aide.. ou prendre le risque d'être en retard ?

C'est alors qu'en pensant, je n'ai pas remarqué la présence d'un jeune homme à côté de moi.

-Si c'est pour la quête concernant Lily, je peux vous aider.

J'acceptai immédiatement, sans même demander l'identité au jeune homme, chose plutôt imprudent. Etonnament le voyage jusqu'aux îles de Rinkoh se passa bien. J'étais arrivée en même temps que les deux autres, et ne pris même pas la peine de les regarder..

-Merci bien d'avoir répondu à mon appel. Votre quête sera de retrouver ma fille. Elle est brune, des yeux bleues, pas très grande et elle est jeune. Elle est facilement reconnaissable je pense, c'est une elfe. Elle ne cache pas ses ailes, et elle ne sait pas voler. Elle doit se trouver ici, selon une source.. Si jamais vous avez une quelconque information à la place, je suis preneur évidement ! Ah bien sûr son prénom, elle se nomme Lily. La fin de la quête sera à 20 heures. Merci de votre aide qui que vous soyez.


Dernière édition par Elal Hiranw le Jeu 1 Mai - 9:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mati Lauréane

avatar

Messages : 59
Localisation : Là où je suis ♪

Fiche de personnage
Points d'XP:
257/300  (257/300)
Grade: Niveau 1
Exa: 0

MessageSujet: Re: Quête : Retrouver ma fille [PV : Elal-Mati-Alice]   Jeu 1 Mai - 8:58

Ma première destination fut bien sûr ma ville natale, autant par intérêt émotionnel que par la certitude que j’y trouverai obligatoirement des informations concernant ma famille. La route entre le village Lokty et la ville Blanche n’était pas que pure bonheur, bien que la plupart des paysages étaient à couper le souffle, mais certaines ascensions étaient vraiment faites pour des voyageurs professionnels, et non pour une petite adolescente qui « soi-disant » avait pris cette décision sur un coup de tête. Des sentiers entres deux chaines de montagnes, il y avait de quoi en baver je vous prie de me croire ! Mais bon, je ne suis pas là pour vous parler des astuces pour ne pas mourir dans des conditions hostiles quand vous voyagez mais pour vous parler de ce qui s’est passé lorsque je suis arrivée à la ville couleur écume.

Bref, j’avais gardé (allez savoir pourquoi) la plaque d’identité de ma mère lui permettant d’accéder au archive souterraine de la ville. Et comme le système de sécurité était contrôlé par un gardien tous les cinq jours j’avais largement le temps de consulter les archives et de filer en douce sans qu’une sentinelle ne donne l’alarme. J’ai donc farfouillé dans les vieux papiers, aussi bien dans le livret de famille, que dans l’acte de naissance et chose étonnante, je finis par trouver quelques chose (ce n’était pas trop tôt), car il faut bien l’avouer, je commençai à perdre espoir. Un carton d’invitation que ma mère avait reçu plusieurs mois avant ma naissance, sur le carton on pouvait lire :

« La Valse de Jadis n’attend que vous, au programme dance et joyeux petit buffet.
Chère June (ça c’est ma mère) nous serions ravis de vous compter parmi nous, vous pouvez venir seule ou accompagnée (c’est évident que ma mère a dut venir seule). Les festivités se tiendront au Colisée près de notre vieille capitale, nous espérons sincèrement que vous viendrez ! »


Hum, hum « joyeux petit buffet » Hein ? Mamounette aurait peut-être un peu trop picolé ? Hihihi… Mais c’était ma seule piste et l’hypothèse la moins farfelue…  Chose encore plus étrange, la personne qui avait organisé la soirée de la picole était morte ici, au sein de la ville Blanche et avait gardé la liste des personnes invitées (je ne sais si elle représentait un quelconque intérêt émotionnelle pour ce monsieur). Dans les personnes invitées figurées ma mère (évidemment), et (et là une chose étrange se produisit) un nom qui me paraissait étrangement familier. Alors j’ai commencé à creuser dans ma tête, encore et toujours, puis soudainement j’ai plongeais ma main droite dans la doublure de ma veste, une lettre que l’on m’avait transmise quand je me trouvais à la place principale de la ville, une lettre m’étant destinée je relus les quelques lignes écrites sur le papier couleur ambre.

« Ma chère amie, bien que nous ne nous connaissons pas je fais appel à vous car je suis pour ma part aussi un Kentros et un père très inquiet, ma fille a disparu il y a déjà plusieurs jours et l’on m’a parlé de vous. Je ne sais pas beaucoup de choses à votre sujet sinon que vous êtes comme moi une Kentros, une voyageuse et une soigneuse hors pair. Si vous accepter ma requête, veuillez-vous rendre sur les îles Rinkohs, devant les ruines. Merci d’avance. »

C’était la même personne ! J’avais acquiescé il y avait déjà un petit bout de temps et avait donc un double intérêt de me rendre là-bas. Je partis donc sur le champ, la route entre ma position actuelle et ma destination n’était pas très longue, du moins, moins longue que mon trajet récemment effectué. Je sortis donc des archives aussi vite que j’y étais entrée, et personne ne remarqua mon passage, encore heureux…  

J’arrivai sur la côte à la date prévu et mes deux "partenaires" m’attendaient déjà, et vu comment elles étaient, elles venaient comme moi d’arriver, et je ne puis m’empêcher de nous comparer. J’étais la lilliputienne du groupe ! C’était horrible de se sentir minuscule ! La fameuse personne était déjà là et commença à nous parler une fois rassemblées… Je vous passe ce passage car je pense que vous avez déjà dut le lire et j’espére que vous vous doutez que je n’étais pas seulement là par pure charité et par solidarité à mon clan mais aussi parce que son nom était inscrit sur la liste… Alors, ma quête prenait-elle fin ici ? A vous de deviner !


Dernière édition par Mati Lauréane le Dim 31 Aoû - 13:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alice Nightmare
Née Bannie
avatar

Messages : 126
Localisation : Quelque part sur le forum !....Si j'y suis....

Fiche de personnage
Points d'XP:
172/300  (172/300)
Grade: Niveau 1
Exa: 20

MessageSujet: Re: Quête : Retrouver ma fille [PV : Elal-Mati-Alice]   Mar 17 Juin - 15:52



Quête : Retrouver ma fille


Feat : ✘ Elal ✘Mati



Alice était actuellement dans le Port de Lorsaï, l'air était imbibée d'un parfum salée. On pouvait entendre les volatiles criaient dans tout le port. Ce bruit était agaçant mais à force de l'entendre, ce son vous perçait lentement sans que vous vous en rendiez compte. Elle était dans les environs depuis quelques jours, elle traînait dans le coin comme pour contempler tranquillement les envions. La demoiselle appréciait les bons produits frais du marché, qu'elle dégustait tous les jours depuis son arrivée. Cependant, il était temps de changer d'environnement. Cette odeur salée devait cesser, son nez devait sentir un autre arôme.

La fillette regarda les affiches dans un bar assez mouvementé et animé. Elle aperçut une, une qui se détachait des autres. Avec une récompense médiocre mais la mission la plaisait assez bien. Une petite fille nommée « Lily » avait disparu, son père était inquiet ? Pathétique... Malheureusement, Alice ne put s'empêcher d'être affecter de cette peine. Elle, qui avait tout perdu lors de son enfance. Elle ne connaissait pas ce genre d'affection, elle ne voulait pas connaître pour autant cela. Cette chose ne l'intéressait point, quel intérêt ? Aucun pour elle. Elle arracha violemment l'affiche du mur pour le mettre dans sa poche. Le rendez-vous était fixé aux îles de Rinkoh. Ce n'était pas bien loin, on va dire mais il ne fallait pas traîner pour y arriver à l'heure.

Alice sortit du bar pour rejoindre le port, elle scruta les différents bateaux qui étaient accostés sur le large. Elle avait repéré un, un qui était particulièrement bien taillé. Un sourire peu rassurant se dessina sur son visage « fragile ». Elle s'avança lentement sur sa proie, et d'un bond, elle se retrouva sur le navire. Quelle chance ! Il n'y avait pas grand monde, tout l'équipage était occupé à entretenir le bidule. D'un pas rapide, elle se rapprocha du capitaine qui était facilement reconnaissable avec son grand chapeau et sa fière allure.. Avec un ton froid et monotone, elle lui déclara :

« Amène moi aux îles de Rinkoh ou j'éclate ta tête sur ton navire jusqu'à que ton corps devienne une bouillie. »

Le chef n'avait pas eu le temps de bouger, ses coéquipiers avaient enfin remarqué la présence étrangère dans le vaisseau. Ils commencèrent à prendre leur arme mais leur commandent, d'un geste bref leurs interdit toutes sortes d'action. Il avala sa salive et avec une voix peu confiante, il répondit :

« Bien mademoiselle, mais veuillez ne pas semer le bazar dans mon bateau. Merci. »

Cet homme avait lu dans les yeux de la demoiselle, sa détermination. Mais plus que sa détermination, il avait vu à l'intérieur un monstre, quelque chose auquel il ne fallait pas s'y frotter. Un être comme lui ne pouvait pas faire long feu face à ça. Il regarda son équipage sans honte, on pouvait facilement comprendre que c'était une belle équipe. Que la confiance et la compréhension régnaient entre eux. Alice avait trouvé un beau lot, elle en était fière. D'une voix claire et forte, l'homme énonça les ordres à effectuer.

« Fin des tâches ! Cap vers les îles de Rinkoh ! »

Il se tourna vers la fille habillée de rouge, et lui expliqua qu'il ne préférait pas rester longtemps dans ces environs. Ces îles inspiraient la crainte, et lui demandait si il pouvait une fois qu'elle sera arrivée à sa destination voulue. Ils pourraient partir aussitôt arriver. Alice accorda une réponse positive, comprenant totalement ce sentiment d'insécurité. Il était vrai que cet endroit n'était pas un lieu sûr. C'était la terre de « son clan », son soit disant clan. Une tribu qui n'en ait pas une, juste un titre minable et insupportable. Dans ces terres noires, on devait se battre pour survivre. Bien heureusement, elle n'avait jamais participé à ces combats à mort. Totalement futile. C'était juste un prétexte pour tuer le plus d'Exorias. Ce sol émanait une odeur sinistre, on sentait une atmosphère lugubre. La mort était constamment entrain de vous guetter, cherchant la moindre occasion pour vous plonger dans un monde noir et infiniment horrible.

Le périple ne fut pas si long, ce navire était splendide pour voyager. C'est un propos qu'Alice pensait réellement. Le bateau se trouver à quelques mètres du bord, il ne pouvait pas accoster. L'adolescente sortit un simple « Merci » et sauta par dessus bord pour rejoindre la terre ferme. Le vaisseau partit directement, après avoir saluer Alice. Ils n'étaient pas rancuniers, ils trouvaient même sympathique Alice à sa façon. Elle ne parlait pas, ses moindres gestes, on pouvait voir le minimum d'attention qu'elle portait envers les autres. La demoiselle repartit immédiatement vers sa nouvelle destination. Elle aperçut un homme assez fragile avec un visage innocent. Elle comprit que c'était le fameux « père », son client. Elle émit un souffle.

Une fois arrivée devant le bonhomme, elle remarqua qu'une jeune fille était également arrivée en même temps qu'elle. C'était une mission à plusieurs en plus, se disait-elle. Elle était fanée, elle ne voulait pas avoir des personnes dans ses pattes. Et voilà qu'une autre demoiselle arriva, elle par contre... Non, toutes les deux avaient une allure qui émanait d'elle. Elles étaient le parfait contraire d'Alice. Elles avaient une bouille d'ange, de la tendresse se dégageaient. Quelle plaie, c'est tout ce qu'elle pensait à présent. Elle espérait qu'elle n'aurait pas à devoir les protéger car c'était mort. C'était chacun sa peau et puis basta !

« Merci bien d'avoir répondu à mon appel. Votre quête sera de retrouver ma fille. Elle est brune, des yeux bleues, pas très grande et elle est jeune. Elle est facilement reconnaissable je pense, c'est une elfe. Elle ne cache pas ses ailes, et elle ne sait pas voler. Elle doit se trouver ici, selon une source.. Si jamais vous avez une quelconque information à la place, je suis preneur évidement ! Ah bien sûr son prénom, elle se nomme Lily. La fin de la quête sera à 20 heures. Merci de votre aide qui que vous soyez. »


C'était ce qu'avait énoncé le client, Alice répondit avec un signe de la tête. Pas besoin de se fatiguer. On allait devoir commencer « l'enquête ». Elle prit avant de partir à « l'aventure » de regarder ses « compagnons ». Elles possédaient toutes les deux une assez longue chevelure dans les tons noirs. Genre violet, marron. En gros. Elles se ressemblaient vite fait, Alice pensa qu'elle aussi avait une telle chevelure. Un drôle de trio nous avons devant nous. La personne qui était arrivée en même temps qu'Alice était habillée de façon chic. Elle ne venait pas des bas quartiers elle. Les dentelles ici et là aussi, c'était pas donné à tout le monde. Surtout que ce n'était pas une mode pour tout le monde, elle était une noble cette fille. Ça en jetait des yeux. Passons à l'autre demoiselle, elle était vêtu d'une simplicité... La décrire servirait simplement à rien. Elle était banale sur ce point. Ce n'était pas un défaut en soit, voyons. Au moins, on attirait pas trop l'attention.

Alice fit un geste bref pour leur dire « Venez, suivez moi ». Elle choisit d'émaner un certain aura meurtrier d'elle et de rester groupée. Ici, la loi était dictée par les plus forts notamment par certains gangs. Ce n'était pas un endroit très sûr, les viols, les vols, les meurtres étaient courant. C'était une routine, une normalité ici-bas. Pendant leur « promenade », on pouvait voir des pierres noirs, usaient par le sang. Des cadavres étaient accumulés par ici et par là, la propreté dans ces terres, on ne connaissait pas ce mot. Ce terme était inconnu. On pouvait facilement vomir si on y avait pas l'habitude, c'était pour cela qu'Alice avait opté pour une démarche lente. Ainsi, les deux autres pouvaient s'y habituer... Comme elles pouvaient. Ce n'était plus de son ressort  à présent, ce n'était pas elle qui avait accepté cette quête à leur place. Elle devait assumer leur choix ainsi qu'à ses conséquences.

Un endroit avait attiré l'attention de la demoiselle, elle jeta son dévolu pour ce lieu. C'était sûrement le coin le plus sain qu'elle avait vu depuis son arrivée. Elle attira les deux filles ici, elle tourna vers elle. D'un ton monotone et peu chaleureux voire aucunement chaleureux.

« Nous allons effectuer des recherches par ici. Ne vous éloignez pas de moi, restons groupé si vous tenez à votre vie. Enfin, je m'appelle Alice et vous ? »

Elle voulait vite en finir, rester avec elles lui donnait mal à la tête. Elle devait penser, faire attention à ce qu'elle faisait. Encore plus que d'habitude. Et ça, ça l'a fatigué. Voilà une des questions qui trottine dans sa tête :

*Quand est-ce que cette mission va finir ?*


© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Elal Hiranw

avatar

Messages : 4

Fiche de personnage
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Grade: Niveau 1
Exa: 0

MessageSujet: Re: Quête : Retrouver ma fille [PV : Elal-Mati-Alice]   Sam 30 Aoû - 17:01

« Merci bien d'avoir répondu à mon appel. Votre quête sera de retrouver ma fille. Elle est brune, des yeux bleues, pas très grande et elle est jeune. Elle est facilement reconnaissable je pense, c'est une elfe. Elle ne cache pas ses ailes, et elle ne sait pas voler. Elle doit se trouver ici, selon une source.. Si jamais vous avez une quelconque information à la place, je suis preneur évidement ! Ah bien sûr son prénom, elle se nomme Lily. La fin de la quête sera à 20 heures. Merci de votre aide qui que vous soyez. »

Ce fut les paroles de notre client. Je pris soins de lui lancer un "D'accord, laissez nous nous occuper de tout" pour essayer de le réconforter.. ou du moins, pour essayer de me réconforter moi. Qu'à-t'il ressentit en sachant que sa fille a disparu ? Cela me fait penser vaguement à ce qu'il m'était arrivé, qu'à ressentit mon père ou ma mère le jour de mon bannissement ou même le jour où j'ai quitté la maison.. c'est un question idiote je pense, ils m'ont abandonnée sans problème en sachant que ma mère était enceinte de jumeaux, sinon je ne pense pas qu'ils l'auraient accepter. C'est pour cela que je souhaite me réconforter, oublier.

Après m'être sortie de mes pensées, puis il fallait bien que je sache à quoi ressemblaient mes partenaires pour cette quête. Il y en a une qui devait être de mon âge, elle était comme un petit chaperon rouge.. un chaperon rouge sang, cela me glaça presque le sang. D'ailleurs, même si elle paraissait "humaine", en elle je pouvais sentir une aura d'un être comme "moi".. mais aussi d'une autre aura qui m'était familière, mais il n'y avait pas que ça, elle avait aussi un côté sombre que je ne pourrais décrire. Mais qui est-elle ?
Ma deuxième partenaire, elle avait l'air d'avoir.. euh 10 ans ? Elle était petite, et maigre.. Quand on la regarde bien, elle fait quand même plus vieille. A la regarder en général, je dirais qu'elle est dominée par une couleur "sombre", mais avait une présence douce.. comme Athaliel. Je ne pourrais pas lui donner une "race", car je ne sais vraiment pas pour elle, serait-elle trop simple ?

J'avais maintenant fini d'avoir analyser mes partenaires. Le chaperon rouge nous a fait un signe bref pour bien nous faire comprendre de la suivre. Je ne pouvais dire à quoi elle pensait, donc j'exécutais juste. Pendant que nous marchions, on pouvait observer "le paysage", ces terres n'ont rien à voir avec quelque chose lumineux et de chaleureux, c'était bien le contraire, opressant, dégoûtant, etc.. tout ce qu'il y a de mauvais, même en étant jamais venu, on pouvait très bien savoir quel genre d'endroit c'était, sûrement un que je n'aurais jamais fréquenté dans ma cage dorée.
Je faisais comme je le pouvais, pour m'habituer, mais je n'ai tellement pas l'habitude. J'avais de grosses nausées, et malheureusement il fallait que je me retienne.

D'ailleurs, je me demande pourquoi ces demoiselles étaient là pour cette quête ? La récompense n'est pourtant pas élevée, mais la mission n'était quand même pas aisée juste pour passer le temps.

Nous nous sommes enfin arrêtées, après je ne sais combien de temps de marche. La demoiselle rouge sang se retourna enfin pour nous parler.

« Nous allons effectuer des recherches par ici. Ne vous éloignez pas de moi, restons groupé si vous tenez à votre vie. Enfin, je m'appelle Alice et vous ? »

Ce fut sûrement les premières paroles que j'entendais de sa bouche. Sa voix était assortie à son apparence physique, même si l'on ne peut pas juger un livre par sa couverture.
Je lui ai donc répondu d'un ton plutôt différent, mais aussi semblable au sien, froid. :

"Très bien. Le travail d'équipe n'est-il pas mieux que de travailler seul ? Enchantée, mon nom est Elal.. appelez moi comme vous le souhaitez, ce n'est qu'un nom."

Même si la moitié de mes paroles étaient "chaleureuses", c'était sûrement des paroles vides, et insensibles. Quand suis-je devenue comme cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Mati Lauréane

avatar

Messages : 59
Localisation : Là où je suis ♪

Fiche de personnage
Points d'XP:
257/300  (257/300)
Grade: Niveau 1
Exa: 0

MessageSujet: Re: Quête : Retrouver ma fille [PV : Elal-Mati-Alice]   Dim 31 Aoû - 13:33

Pff, me voilà bien avancée, vu le temps dont nous disposions pour la « quête » (si ça c’était une quête, alors sauver un chaton coincé dans un arbre, c’est une aventure), nous avons dû démarrer au quart de tour et de ce fait, je n’ai même pas eu le temps de poser ma question à l’autre cornichon qui m’avait envoyé sa lettre qui sentait la rose. Vous savez, ma question qui était la vraie raison de ma venue, vous voyez celle qui devait ressembler à :
« Bonjour, monsieur, ma mère était une certaine June Lauréane ça vous dit quelques choses ? D’après mes sources vous étiez avec elle il y a à peu près 14 ans à une réception ici même, alors ? Vous avez forniqué avec elle ? Trop de picole ?... »

Hem, je m’éloigne là… Mais il n’y a pas que ça qui me met en rogne, une de mes coéquipière nommé Alice a pris ses airs supérieurs dès que nous avions eu le temps de nous reposer ! Genre « Ouais c’est moi qui commande les microbes alors vous la bouclez et vous m’obéissez ! ». Grave sympa ! Elle peut courir pour que je lui obéisse au doigt et à l’œil la cocotte ! Et son expression du visage, mais elle représente à elle-même la fin du monde ou quoi ? Un mélange entre la tronche d’un vampire en pleine déprime et d’un zombie intelligent ! Fallait le faire tout de même !

Mais je dois avouer que son plan n’était pas mal, simple et efficace, (mais son air de peste ne me fait toujours pas monter au septième ciel).

Je m’attendais à un lieu sombre et sinistre, des ruines quoi, mais ce n’était pas si mal, même s’il faisait froid et qu’une sorte (très) spéciale de flore avait poussé un peu partout… enfin, regardons les choses en face je me mens à moi-même : la plupart des endroits demeuraient moches. Herbes séchées et caillasses partout, chouette ambiance ! A un moment, j’ai vu une salamandre qui se dorait la pilule au soleil (enfin soleil… c’était plus un rayon eu milieu des nuages qu’autre chose), et j’ai pensé « Grosse feignasse, en même temps elle n’a que ça à faire… ».

L’autre fille semblait moins tarte que « la madame l’exigeante », enfin moins tarte, ça restait ça vérifier… Mais au moins elle avait l’air sympathique (pas comme l’autre cruche là). Cette fille était un peu mieux habillé que la gothique (ou enfin presque), même couleur de cheveux que moi (le monde est petit), avec une petite frimousse à croquer, je me demandais ce qu’elle faisait ici, en un milieu hostile comme celui où nous nous trouvions, et j’imagine que c’était réciproque. Même si je me demandais si sa tenue vestimentaire était adaptée à notre mission : il fallait être discrètes, or sa dentelle et ses frou-frou la rendait plus que remarquable (et pas dans le bon sens du terme…).
Peu après qu’Alice se soit présentée, la seconde fille se présenta à son tour "Très bien. Le travail d'équipe n'est-il pas mieux que de travailler seul ? Enchantée, mon nom est Elal… appelez-moi comme vous le souhaitez, ce n'est qu'un nom."

Je suis timide de nature… Même si en lisant dans mes pensées on pourrait croire le contraire… Je n’ai jamais eu un seul véritable ami, mon meilleur ami étant jusqu’à présent un petit écureuil que j’avais prénommé « Petit-marron » à cause de sa belle fourrure… Alors j’ai eu assez de mal à m’exprimer… d’autant plus que cela faisait des plombes que nous marchions (donc cette pause était plus que la bienvenue) et j’étais un peu essoufflée, puis avec le peu de courage que j’avais je me suis lancée, et à ce moment précis, j’en avais oublié tous les avis que j’avais porté à leur égard « Qu… Quant à moi je me prénomme Mati, et je suis ravie de vous rencontrer ! Et je suis d’accord avec Elal : la communication est essentielle dans un milieu comme celui-ci… » Ouf, j’ai cru que j’allais exploser… J’ai dut avoir l’air d'une cruche quand je me suis exprimée, surtout au début avec ce fichu bégaiement…

Notre pause fut de courte durée, car le temps qui nous était imparti n’était malheureusement que très court alors que nous étions en pleine mission de sauvetage (bravo monsieur le papa, tu prends vraiment soin que ta fille chérie soit retrouvée… ceci était un sarcasme de nulle autre que moi…) et je n’ai pas le souvenir qu’une de mes coéquipières, autant l’une que l’autre, m’ait adressé la parole par la suite… enfin, je suis peut-être simplement gaga… après tout, ça correspond bien avec mon caractère non ?  

Et plus j’examinais mes coéquipières et plus une foule de questions se ruait dans mon esprit… Une force mystérieuse se dégageait d’Elal, comme si elle ne sortait pas directement de son château d’or et d’argent… Et le même genre d’aura à vous faire faire « aglagla » se dégageait d’Alice aussi. Ça c’était sûr, ce n’étaient pas des bleus de le domaine ; et malgré que Elal semblait plus sympathique que l’autre là devant, une certaine amertume se dégageait de son visage… Elles ressemblaient toutes les deux à des Exorias. Pour Alice je n'ai pas dû aller chercher très loin : ça se voyait comme le nez au milieu de la figure ! Et à ce moment précis, j’ai commencé à avoir les chocottes : bien que la présence de quelques personnes soit agréable dans un lieu comme celui-ci, celle d’Exorias me figeait sur place (simple expression car je continuais à marcher). Ma marraine m’avait raconté que les Exorias n’étaient qu’un attroupement de hors la loi qui n’hésitait pas à vous couper la tête pour un oui ou pour un non… Brr, de quoi vous glacer le sang assez pour faire de vous un esquimau ambulant…

Hum…Mais tout de même, ça me travaillait… Etait-ce réellement possible que ce monsieur soit mon père ? Hum… Peu probable, mais on n’est jamais sûr de rien… Dans ce cas je serai à la fois moitié animagus moitié elfe ? Drôle de mélange… Mais il faut de tout pour faire un monde ; même de quelques pestes, qui, après réflexion, n’en sont pas vraiment… Et oui, ma colère s’était apaisée à l’égard d’Alice et je me posais plein de question à son sujet. Avait-elle une famille ? Pourquoi avait-elle été si directe avec nous dès le début ? Etait-ce vraiment son comportement habituel ? Est-ce-que… Houlà ! Je commence vraiment à trop cogiter… Ça me donne de ces migraines… Pff… Quelle fatigue… Oh tiens ! *Jette un coup d’œil à droite* Des baies sauvages !
 
Nous ne nous sommes même pas rendu compte que quelque chose nous espionnait, caché derrière le peu de buisson qui se trouvait derrière nous… Elle était masquée, et visiblement nous la dérangions… Soudain j’entendis un petit bruit, pour n’importe qui, il n’aurait été que moindre, mais pour une animagus des forêts, il ne l’était pas… On aurait dit une branche qui se serait cassée, en un lieu pareil ça aurait été étonnant, d’ailleurs ça l’était.

Je n’ai pas vraiment remarqué si le reste de notre merveilleuse petite troupe s’était arrêté ou n’avait même pas remarqué que la naine du groupe était restée quelques pas en arrière… Mais ça y est, c’était certain, nous n’étions pas les seules à avoir emprunté ce chemin : nous étions suivies. Par sécurité, je dégainai ma guisarme et éveilla tous mes sens, prête pour fuir (et oui, étant une femelle je n’ai pas de bois donc je ne peux que courir, les coups de sabot ça me donne la nausée) mais je n’ai même pas eu le temps de réagir que notre ennemi s’était déjà avancé vers moi…
Revenir en haut Aller en bas
Alice Nightmare
Née Bannie
avatar

Messages : 126
Localisation : Quelque part sur le forum !....Si j'y suis....

Fiche de personnage
Points d'XP:
172/300  (172/300)
Grade: Niveau 1
Exa: 20

MessageSujet: Re: Quête : Retrouver ma fille [PV : Elal-Mati-Alice]   Mer 4 Mar - 18:57



Quête : Retrouver ma fille


Feat : ✘ Elal ✘Mati



Avant qu'Alice ne se présente, tout le monde avait pris le temps de se regarder. Chacune analysait l'autre, Alice l'avait bien remarqué mais c'était quelque chose de courant de toute façon. Alors pas besoin de prêter une réelle attention à cela. Les demoiselles ne semblaient pas très à l'aise en la présente d'Alice, autant que ce lieu. Cela amusait en quelque sorte notre chaperon rouge. Et contrairement à elle sûrement, Alice se fichait de leur appartenance. Elle-même n'appartenait à aucun clan à proprement dit, donc les autres, c'était pas sa priorité, ils faisaient ce qu'ils voulaient et puis basta. Puis l'appartenance dans un clan en particulier ne voulait rien dire de toute façon. On pouvait très bien être déjanté et être chez les Selinis. On pouvait également être une personne saine et gentille et bannie chez les Exorias pour une raison enfantine.

Revenons au cas présent, là où les présentations s'effectuaient. La demoiselle aux vêtements de soie avait fait son commentaire. Elle se nommait Elal et se fichait bien de son prénom, autant l'appeler la « boulette » elle semblait s'en ficher. Enfin d'après ce qu'elle avançait, après pas sûr qu'elle soit impassible. Bien qu'Alice ne paraissait pas très sympathique on va dire, elle tenait à son prénom. Elle avait un minimum d'amour en vers elle. Malgré son attitude qu'on pourrait qualifier d'ingrat. Il était vrai qu'elle n'aimait pas vraiment le contact, n'étant pas réellement sociale. Comment l'être si dans notre vie on nous ne l'avait pas « appris » ? Elle avait vécu une grande partie de sa vie dans la solitude. Bien sûr elle avait connu quelques années de cohabitation cependant sans un attachement concret. Elle aurait très bien pû rester dans ce cocon « familial » avec Reila et l'autre mais elle avait décidé de les laisser que tous les deux. Comme ils étaient avant qu'elle n'arriva.

Travail d'équipe... Boh ce n'était pas ce qu'aimait vraiment Alice, elle préférait effectuer ses missions seule. Au moins, pas d'imprévu, elle savait ce qu'elle allait faire. Ainsi elle n'était pas obligée de prendre en compte les éventuelles actions de ses partenaires. Vu que généralement on ne connaissait pas ses coéquipiers, on ne savait pas également les mouvements qu'ils pouvaient éventuellement faire. Ce qui était plutôt gênant. Alice n'appréciait pas de casser la tête à imaginer dix milles issues. Néanmoins dans ce genre de situation, elle laissa son instinct faire, comme d'habitude à vrai dire. L'instinct avait l'avantage de réagir plus vite face à n'importe quelle situation, à peu près.

C'était maintenant au tour de l'autre fille de se présenter. Elle semblait moins cruche que l'autre... « Semblait » du moins. Déjà niveau discrétion niveau vestimentaire c'était beaucoup mieux. Alice ne devait pas trop s'avancer sur ce point, malgré le manque de raffinement dans ses habits. Elle était la plupart du temps tout en rouge... Ce n'était pas réellement discret n'est-ce pas ? Un rouge sang, une couleur qui était facilement repérable non ? Cependant son ensemble permettait une certaine aisance dans ses mouvements rapides, voire amples ou même brusque. Revenons à nos moutons, alors elle ne nommait Mati. A travers ses propos, on pouvait aisément deviner sa façon d'être comme pas mal de monde. Elle ne semblait pas très endurante, elle n'était pas venue ici juste pour la mission ou alors elle était assez folle pour s'aventurer en ces terres sans savoir son vrai visage ? Peu probable, qui ne connaîtrait pas ce lieu « maudit » ? Tout enfant normalement aurait dû être informé par ses aînés de la dangerosité de ce lieu par des mythes, contes ou histoires assez grotesques.

Mati semblait appuyer sur le fait qu'elles devaient plus travailler ensemble. Ce qui avait eu l'effet de faire souffler intérieurement Alice et de faire rire Lacie. Lacie avait le don d'énerver Alice assez rapidement, cette entité la gênait. Elle ne se retenait point de faire des commentaires ou de lui taper la discussion comme bon lui semblait. Ainsi je ne vous sauve en ne vous partageant pas toutes ses paroles qui n'avaient pas une utilité concrète. Surtout comment réfléchir alors qu'une autre personne vous dit ce qu'elle pense ? Difficile quand même. L'ensemble de mot « travail d'équipe » n'était évidemment pas inconnu pour Alice. Même si un peu plus tôt elle n'avait pas pris la peine de se présenter devant son client ou de lui répondre. C'était dû à son expérience, quand on était en groupe, se présenter et même expliquer ce qu'il allait se passer durant la mission était pas facile devant un client. Notamment devant ce genre de client qui en avait pas l'habitude et lorsque un grand nombre de sentiment entrait en compte dans la demande. Ceci ne se gênait pas d'intervenir dans la mission alors que ce n'était pas leur boulot. Cependant Alice ne leur reprochait rien, c'était normal de s'inquiéter. Enfin « normal » sûrement. Elle n'était pas comme eux, ils n'étaient pas comme elle et puis personne n'est pareil.

Alice savait quand même faire du travail d'équipe quand la situation l’exigeait tout de même. Elle savait s'adapter bien qu'elle ne l'avait peut-être pas bien montrée à première vue. Mais tant pis écoutez, elle se fichait bien de ce que pensait les autres. Elle aurait même voulu qu'elles leur partagent leur vision d'elle. Cela pouvait s'avérer marrant et divertissant. Surtout celle de Mati, elle semblait porter un certain intérêt à Alice. Alice avait bien compris qu'elle n'avait pas fait bonne impression devant cette demoiselle et elle trouvait ce fille assez mignonne. Elle « s'énervait » pour une chose aussi futile, cela faisait un moment qu'elle n'avait pas fait équipe avec ce genre de personne qui était « naïve » ? Quelque chose dans ce genre là.

Mati semblait vouloir continuer le chemin, cela se comprenait, elles n'avaient pas toute une année pour effectuer la demande du monsieur. Alors Alice décida de suivre le mouvement, et de poursuivre la route en tête de file. Un mouvement anormal venant de ses coéquipières fit réagir Alice. Bien qu'elle ne venait pas d'une race qui avait des dons particuliers pour l'écoute ou autre. Sa condition et son passé avait fait d'elle, une dame sensible au moindre bruit ou mouvement. Elle avait des sens assez aiguisés. Elle remarqua que Mati allait manger une baie sauvage et se retourna brusquement pour lui interdire de faire cela. La plupart des plants sur ces îles était immangeable voire empoissonnée. Ce geste l'avait déconcentré, et elle n'avait pas remarqué qu'il y avait quelque chose qui clochait...

*Alice... Regarde là-bas 'spèce de cruche... HEY ALICE !*

*TAIS TOI, TOI.*

*...*

Bien que Lacie avait raison, Alice n'aimait pas l'entendre. Lacie était gentille à sa façon, elle ne voulait surtout pas perdre son réceptacle et comptait bien vivre le plus longtemps possible. Heureusement que la jeune fille avait réagit même si elle ne semblait pas compter sur ses partenaires... C'était joli de parler de communication quand elle-même ne le faisait pas. Elle aurait très pû nous prévenir à la place de s'arrêter comme cela, nous laissant marcher. Mati semblait très concentrée et avait sorti sa guisarme. Je ne sais pas si c'était pour faire beau ou pour se combattre mais en tout cas elle n'avait pas l'air d'être apte à se battre. Mati n'avait pas l'air d'être une personne qui avait été entraînée pour tuer quelqu'un, elle savait peut-être se défendre ? Qui sait... L'habit ne fait pas le moine on dit... Alice ne sous-estimait jamais, même si une personne semblait frêle, il suffisait qu'elle sâche user de la magie et votre vie pouvait vite se terminer. Du moins, elle essayait de ne pas sous-estimer les gens. Mais ou cas, elle se prépara à l'aider. A vrai dire dans son groupe, Alice avait l'impression d'être la seule à savoir se combattre, elle avait sûrement faux et elle espérait... Avoir des morts sur sa conscience n'était ce qu'elle cherchait vraiment.

Alice avait remarqué que c'était un attroupement qui était à leur trousse. Elle avait fait ce constat un peu trop tard, Mati se trouvait à une dizaine de mètre d'elle. Alice avait fait l'erreur de la laisser marcher à son allure, même si elle se fichait du sort de ces deux filles. Elle n'était pas non plus une « humaine » sans cœur. Presque... La distance n'était un réel soucis en soi. Le vrai problème était la réaction de Mati face au groupe qui se dirigeait vers elle. Et l'autre soucis c'était qu'elle n'avait pas remarqué à temps où alors son temps de réaction et sa coordination de ses mouvements n'étaient pas très aiguisés. On ne pouvait pas lui en vouloir si elle n'en avait pas l'habitude. Néanmoins Alice ne voulait pas faire un faux pas qui pouvait les mettre dans une mauvaise posture. Elle décida alors de réagir plus vite que tout le monde.

Elle se mit à courir en direction de Mati, en remarquant son geste, ses ennemis commencèrent à courir pour essayer de la devancer. Mais pour leur plus grand bonheur, Alice était plus rapide qu'eux. D'un mouvement brusque en ne laissant pas Mati réfléchir, elle l'attrapa dans son bras gauche et la serra contre elle aussi fort qu'elle le pouvait en évitant de la tuer. Et elle tenta de reculer près d'Elal en lançant un regard noir au groupe. Elle n'hésita pas à sortir de son sceau, une faux qui était assez propre ce qui était troublant. On pourrait s'attendre à une arme baignée dans du sang, on en était pas loin. Sauf qu'Alice prenait soin de ses affaires. Elle n'oubliait pas de nettoyer ses biens une fois au calme. Elle était en position d'attaque. Elle avait également eu le temps de se mettre à côté d'Elal. Elle relâcha Mati doucement de son étreinte. Les ennemis avait eux, ralenti entre temps voire c'était arrêté suite au regard d'Alice. Cependant ils n'allaient pas faire demi-tour. C'était fixé, ils venaient des îles. Il fallait les tuer pour s'en débarrasser, voilà leur loi qui allait falloir appliqué sur eux. Alice n'aimait pas réellement tuer des gens inutilement, alors Lacie lui demandait si elle pouvait les tuer, elle. Alice l'ignora comme dans son habitude, qui serait assez fou pour la laisser prendre le contrôle de son corps ? Cet être maudit était une vraie bête.

« Rien de casser Mati ? Désolée pour ce « sauvetage » brusque. »

C'était ce que venait de dire Alice, cependant il ne fallait pas s'attendre à une voix chaleureuse, son ton n'avait pas changé entre. Evidemment qu'Alice savait s'inquiéter pour des personnes, ou parler « normalement ». Sa faux dans sa main droite, elle la faisait valser dangereusement néanmoins elle savait ce qu'elle faisait. Elle émit un faible souffle tout en regardant ces Exorias, depuis le début du « combat », elle n'avait pas pris la peine de regarder ses partenaires. C'était une perte de temps, cela pouvait la distraire. Alors elle prit la peine de leur demander quelque chose...

« Vous savez combattre ? Répondez moi franchement. »

Alice n'avait pas le don de savoir faire de longue phrase, elle préférait faire court et dire juste l'essentiel. Il lui arrivait bien sûr de parler longuement mais ce n'était pas le moment de le faire. Cet affrontement allait leur faire perdre un temps considérable. Il était une dizaine, on pouvait les qualifier de gang. Le chef semblait être derrière, à se demander si celui-ci était un vrai chef ou bien une vraie poule mouillée ? Tout ce qu'on pouvait dire à présent c'était... C'est parti pour la massacre ? ~




© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'

HRP : Wééé merci pour votre patience ♥ Alors n'hésitez pas à faire bouger les ennemis et vos persos :) Chacun adpatera ses actions selon les actions écrient par les autres ! Faîtes bouger un peu le RP ;)



Revenir en haut Aller en bas
Elal Hiranw

avatar

Messages : 4

Fiche de personnage
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Grade: Niveau 1
Exa: 0

MessageSujet: Re: Quête : Retrouver ma fille [PV : Elal-Mati-Alice]   Lun 3 Aoû - 23:13

Suite à ma présentation, ce fut au tour de la petite fille. Elle m'a paru vraiment timide, en bégayant presque. Le travail d'équipe ? Certes, ce genre de chose est plutôt efficace dans certaines situations, mais dans d'autres cela peut s'avérer plus compliqué, surtout quand nos partenaires sont de parfaits étrangers. Il me semble à présent, avoir toujours voulu rencontrer plus de monde.. en dehors de ma famille, d'Athaliel ou même le futur fiancé qui m'était destiné. Je n'aurais jamais pensé me trouvé dans ce genre de situations, en compagnie de parfaites étrangères, dans un endroit aussi lugubre que dans les ruines d'un château laissé à l'abandon à la recherche d'une fille que je n'ai jamaie vue de ma vie, en y repensant ce père recherchant sa fille endosse bien son rôle de père lorsqu'il s'agit d'engager des personnes pour rechercher sa progéniture mais on ne serait pas là à la chercher si il avait eu la bienveillance de la surveiller un minimum !  

Sans que je ne m'en rende compte, nous avons commencé à reprendre la route, je suivais les pas de mes coéquipières tout en restant dans mes pensées. Maintenant que j'y pense, à quoi peuvent bien penser mes partenaires ? J'avais bien remarqué que mes vêtements n'avaient pas laissé indifférentes mes partenaires. Je savais bien que nous n'étions pas discrètes en grande partie par ma faute, mais dire que je suis la seule à me faire remarquer est une chose hilarante, enfin selon moi. Qui ne pourrait pas apercevoir le rouge sang d'Alice ? Même un aveugle l'aurait aperçu ! Et Mati alors ? On pourrait bien se demander ce qu'une petite fille fait là au lieu d'être calmement installée chez elle. Alors dire que la faute m'est exclusivement réservée est une sorte d'injustice, et cela fait parti des choses qui me mettent hors de moi. Je ne pense pas être une personne colérique, mais quand la colère m'envahit, mieux vaut ne pas rester dans les parages..

Plongée dans mes pensées, je remarque à peine le fait que Mati voulait manger une baie, et le fait qu'Alice lui interdise. En voyant cette scène, je me dis alors qu'un travail d'équipe serait finalement envisageable, et cela arrive à me faire décrocher un sourire, que bien évidemment mes partenaires ne remarquent pas. Les bribes d'un souvenir profondément enfoui de ma mémoire ressurgissent face à cette scène, quelque chose de semblable était arrivé dans le passé.. dans ce passé avec Athaliel. Pourquoi fallait il que chaque geste que je vois, même le plus banal des gestes me fait penser à elle ? Ces souvenirs qui arrivent à me rendre heureuse et bouleversée en même temps.

N'étant absolument pas concentrée et je peux le dire étant complètement à l'ouest, je manque de peu de trébucher. Cela me ramène à la réalité et je peux apercevoir une Alice tournée vers quelque chose derrière moi. Je me rends alors compte que Mati ne marche plus à côté de moi. Mince ! De plus elle n'est pas seule, sinon.. pourquoi Alice se serait elle mise à courir pour aller la chercher ? Des personnes courent elles aussi, mais que veulent elles ? Bon sang, je ne dois pas penser à cela ! Je reste immobile tout en observant la scène. Je choisis de ne rien faire, estimant que l'une de mes coéquipères savait ce qu'elle faisait. Mes coéquipières revenant vers moi, je pousse un soupir de soulagement.

Alice sort de je ne sais où une faux. Elle a fière allure avec, et rien qu'en voyant cette arme, n'importe qui peut sentir que malgré sa propreté, celle ci est baignée de sang. Un frisson parcoura mon corps, et cela eu aussi un effet rassurant sur moi, sûrement le fait d'être de son côté. Elle sait se battre. Un aveugle l'aurait vu ! Et s'il ne l'avait pas vu, il l'aurait senti !
Je jette un coup d'oeil dans la direction de Mati, elle va bien. Avec sa guisarme, elle n'eut pas le même effet qu'Alice avec sa faux. Ah c'était sûrement à mon tour de sortir mon arme, mais je ne le fis pas. Enfin pas tout de suite. Jusqu'à que le chaperon rouge sang lança à l'assemblée :

"Vous savez combattre ? Répondez moi franchement."

J'eus presque l'envie de lâcher encore un fois un soupir. Je lève les yeux au ciel. Puis je regarde l'ennemi en face de nous, et sortis mon katana. Je ne me souviens plus la dernière fois où je l'ai utilisé. Je ne me souviens pas de ce genre de choses.. Alors il y a deux choix : soit je m'en sers tellement peu que je ne me souviens pas la dernière fois où je l'ai utilisé, ou bien alors serait ce parce que je m'en sers régulièrement que je ne fais plus attention à ce détail ?
Les yeux rivés sur l'ennemi, je me mets en garde. Aurais je ma réponse pendant ce combat ? Vais je devoir utiliser le dos de ma lame ou bien le côté meurtrier de cette lame ? Je n'aime pas spécialement les bains de sang mais si la situation l'exige je n'hésiterais pas une seule seconde. En regardant le groupe auquel nous sommes confrontées, je me dis que le dos de la lame sera amplement suffisant. Cependant, je ne dois pas sous estimer nos adversaires. Alors, je réagirai en fonction de mes partenaires. Je les suivrai, si elles commencent à faire couler du sang, alors je le ferai. Je n'aime pas avoir une quelconque sorte de responsabilité sur les épaules. Et bien que cela puisse paraître surprenant de la part de la personne que je suis, je n'aime pas attirer l'attention sur moi, malgré la dentelle et les froufrous. C'est pour cela que je préfère de loin, suivre les responsables.

J'ai toujours été une suiveuse, cela doit être dans ma nature. C'est une des choses qui faisaient que mon amitié avec Athaliel marchait aussi bien : elle était une meneuse et moi une suiveuse. Elle me le reprochait assez souvent, bien qu'elle me laisser faire, en réalité et en y repensant cela faisait fonctionnait notre amitié. Je pense qu'intérieurement elle préférait rester dans la lumière. Moi, je préfère agir dans l'ombre, ce n'est vraiment pas mon truc d'être sur les devants de la scène. Je sais bien qu'un jour, je vais devoir me mettre sous la lumière. Cela pourrait presque m'effrayer.

Vais je devoir quitter l'ombre aujourd'hui ? Je me le demande. Aujourd'hui ? Ah oui, je vais commencer un combat.. ou bien il a déjà commencé ?
Revenir en haut Aller en bas
Mati Lauréane

avatar

Messages : 59
Localisation : Là où je suis ♪

Fiche de personnage
Points d'XP:
257/300  (257/300)
Grade: Niveau 1
Exa: 0

MessageSujet: Re: Quête : Retrouver ma fille [PV : Elal-Mati-Alice]   Mar 18 Aoû - 21:18

« Vous savez combattre ? Répondez moi franchement. »

Euh euh… en fait comment dire ?Euh c-c’est assez bizarre qu’on me pose cette question car non ce n’est pas étrange c’est comment dire euh euh euh……………….. NON ! NON NON et zut de non je ne sais pas me battre ! C’est bête imbécile et je-ne-sais-quoi-encore mais NON je ne sais pas me battre !

Pourquoi l’évidence m’avait-elle échappée pendant si longtemps ?! Je ne suis pas une idiote profonde, alors pourquoi ne m’en étais-je pas rendu compte avant ?! Comment avais-je pu croire un seul instant que je pourrais me débrouiller face à tous les dangers de ce monde ?! Parce que la vérité EST, et RESTERA TOUJOURS, QUE JE NE SAIS PAS ME BATTRE !!!

J’aurais voulu le crier au monde entier, pleurer de rage, m’enfuir comme une lâche et m’effondrer de honte seule au milieu de nulle part…

Mais je ne fis rien de tout cela. Je me contentai juste de secouer la tête de façon négative et à baragouiner « Je-je… je ne sais pas… » tout en évitant Alice-glagla du regard…

Où étaient donc passés la force et le courage qui m’accompagnaient jusque-là ? Évaporés ? Envolés ? Je ne le savais nullement, et étais trop effrayer pour ne serait-ce que relever la tête, ou encore émettre le moindre son. La peur m’avait gagné, et malheureusement, j’avais perdu toute détermination, toute volonté d’aller au bout… Qui étais-je donc ? Pourquoi m’étais-je lancer dans cette aventure sans queue ni tête ? Par fierté ? Par curiosité ? Par besoin ?... Ce sentiment ? Ce n’était finalement qu’une illusion ? Un mirage ?

Je n’ai jamais été faite pour le grand saut, depuis toute petite…et ce n’était pas faute de me l’avoir répété… Finalement, Kate avait raison, mais j’ai toujours eu la folie des grandeurs, le désir profond d’être quelqu’un, qui resterait graver dans les mémoires… Comme mon ancêtre… Comme un héros…

« Ton courage ne se trouve pas sur tes godasses, alors bougent tes fesse non de non !»

Cette phrase… cette phrase venait de ressurgir du fin fond de ma mémoire, je ne pouvais fixer ni un visage, ni un lieu, ou encore même une époque à l’origine de cette phrase, et… on pouvait dire clairement qu’elle n’était pas très charmante ou très aimable… mais elle faisait vibrer en moi un petit… un petit quelque chose qui me donnait ce courage… et c’est ÇA, que j’avais oublié.

Je réfléchissais, était-ce une bonne idée ? Qu’importe ! Le temps n’était plus un gris mais au blanc !
Mes sourcils se fronçaient, mes dents se serraient tandis que mes mains se empoignaient de toutes leur force ma guisarme. Tous se préparaient, se préparaient à un acte totalement irresponsable, imprudent, irréfléchi et contraire à mes principes.  

Je fonçais, oui, je fonçais tête baissée, comme une inconsciente, certes, mais pleinement consciente de mon erreur, et ça me plaisait.

Ce sentiment… ce sentiment à la fois de peur, qui faisait frissonner tous les membres de mon corps à chaque pas, et d’extase, qui faisait monter d’un cran l’adrénaline à chaque battement de de mon cœur, qui me remplissait d’une joie injustifiée et d’un courage incompréhensible, qui me donnaient la force d’avancer. Et ce sentiment… était le même que ce soir-là… avant de quitter le village… l’appel de l’inconnu, de l’aventure…

Nos armes s’entrechoquaient à chaque milliseconde que faisait ce monde, ça devrait être le moment où, de toute ma vie, je devrais penser le moins, et pourtant je ne faisais que ça. Certes penser à esquiver les coups, à me concentrer sur chacun de leur mouvement, était plus que normal, mais autre chose me trifouiller l’esprit (eh oui, encore et toujours…) : le plus balèze de tous (je le matais pas hein ! Ce n’est pas mon genre !), avait à sa ceinture une bourse bien remplie.

Certes bien remplie mais ce n’était pas ça qui me gênait le plus (après tout, il aurait très bien pu avoir volé quelque individu qui aurait eu le malheur de passer par là, tout comme nous), en effet, sa bourse était particulièrement soignée, raffinée, et, je sais que les préjugés ne sont pas une bonne chose, mais vu son apparence et ce qu’il faisait, il m’était difficile d’imaginer qu’il y avait en lui un petit cœur fragile qui appréciait la coquetterie et la propreté.

Ce qui me laissait penser une chose : on les avait payés pour nous éliminer, pour éviter que l’on retrouve Lily. S’il n’y avait pas eu de bourse pleine à craquer, j’aurais pu supposer qu’il voulait trouver Lily avant nous et empocher la récompense à notre place, mais cet argent écartait définitivement cette hypothèse des possibilités au sujet de leur présence.

Ce qui me rappela une chose : tout à l’heure, alors que je m’étais penchée sur le buisson de baies, j’avais remarqué que ,accroché à ce buisson, sur une branche morte, il y avait un ruban, avec marqué quelque chose dessus, mais je n’ai pas vraiment eu le temps de lire ce qu’il y avait marqué car Alice m’avait averti du danger que représentaient ces baies (même si je voulais juste enrichir ma collection) ce qui m’avait forcé indirectement à me relever.

Mais à présent, bien qu’étrange soit la chose, je pouvais lire ce qu’il y a avait marqué, il y avait marqué…"Lily".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête : Retrouver ma fille [PV : Elal-Mati-Alice]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête : Retrouver ma fille [PV : Elal-Mati-Alice]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse entre mère et fille
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» Les relations père/fille
» Relooker sa fille en 10 leçons [PV Corann]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elpidia :: Le pays :: Les Îles Rinkoh :: Les Ruines-
Sauter vers: